Rendez-vous avec Myriam Cavegn

Une linguiste pur jus

Il était une fois un texte que personne ne voulait lire. Comment le rendre efficace et accomplir notre objectif de communication ? Comment réaliser la traduction parfaite ? Myriam Cavegn a réponse à toutes ces questions. Elle dirige l’équipe linguistique d’Apostroph et est en quelque sorte la « cheffe des textes ». Son titre officiel : Head of Language Officers & Copywriting. Son ADN : celui d’une linguiste pur jus.

Apostroph Head of Language Officers & Copywriting Myriam Cavegn

Après ses études de traduction, cette Soleuroise a rejoint l'entreprise bernoise Global Translations (aujourd’hui Apostroph Group). Elle a travaillé comme traductrice et relectrice, a suivi une formation continue en leadership à la Haute école spécialisée bernoise et a bientôt pris les rênes du service de traduction interne. La linguiste pur jus est-elle désormais devenue une simple gestionnaire? Non. « Je relis ou j’écris des articles spécialisés, du contenu en ligne, des communiqués de presse et bien d’autres textes encore. » Dans ses articles, elle aborde le thème de la langue bien rédigée et efficace.

Une journée de travail type ? Il n’y en a pas pour Myriam Cavegn. Et c'est bien comme cela, nous dit-elle. « Je découvre au fil de la journée les tâches que j’ai à accomplir. J'apprécie l'alternance entre le travail sur les textes, qui exige beaucoup de concentration, et les interactions sympathiques avec mes collègues sur les différents sites d’Apostroph en Suisse. » L'esprit d’équipe qui règne chez nous constitue un réel atout pour moi. Nous associons deux compétences : des connaissances spécialisées de prestataire linguistique dans toutes les disciplines et la capacité d'utiliser les technologies les plus modernes. « Nous tirons toutes et tous à la même corde – tel est notre secret pour garantir des prestations de qualité à nos clientes et clients. »

Le bien, le mieux, la perfection : c'est cette dernière que vise Myriam Cavegn. À partir des retours des clients, elle prend les mesures nécessaires, les communique à l’équipe de gestion des projets et à l’équipe de traduction et fait en sorte que les inexactitudes et les erreurs ne se répètent pas. Bref : elle surveille la qualité des textes, elle est l’interlocutrice privilégiée pour toutes les questions linguistiques et elle participe à l’élaboration des guides stylistiques spécifiques au client ou du langage d’entreprise.

Myriam complète sept phrases...

Le plurilinguisme en Suisse, avec quatre langues, c’est...

Une grande chance, un vrai privilège ! Je trouve que nous devrions accorder davantage d’importance au multilinguisme dans notre pays, par exemple en organisant des échanges scolaires.

L’écriture inclusive est

Importante, c’est une preuve de respect et d’estime envers toutes les personnes et son utilisation devrait être une évidence à notre époque.

La prochaine langue que j’aimerais apprendre, c’est

Le romanche. Je suis originaire des Grisons, j’ai un nom typiquement grison, mais malheureusement je ne parle pas encore le romanche.

Le plus beau dialecte de Suisse est

Le dialecte grison bien évidemment. J’aime aussi bien entendre le bernois. Le dialecte haut-valaisan me donne un peu le mal du pays, car j’ai grandi à Brigue et j’y ai passé mes premières années.

Apostroph en tant qu’employeur...

Permet à ses collaboratrices et collaborateurs de s’impliquer personnellement. Nous apprenons les uns des autres, nous nous soutenons mutuellement. Je trouve qu’Apostroph nous encourage et nous sollicite, ce qui me plaît et me fait évoluer personnellement.

Les trois mots qui qualifient tes loisirs sont...

Le sport, le sport et encore le sport. Avant la pandémie, je participais à des compétitions de triathlon. J’ai terminé l’Ironman de Zurich deux fois. L’entraînement était très difficile et m’a pris beaucoup de temps. Aujourd’hui, tout est un peu plus calme. Mais je peux continuer à me détendre en faisant du mountain bike, de la randonnée ou du ski de fond, de préférence dans nos belles montagnes suisses.

Je suis de bonne humeur au bureau quand

Je peux aussi discuter avec mes collègues de sujets qui ne concernent pas le travail. Ces échanges me manquent quand je suis en télétravail.

 

Vous souhaitez connaître les ingrédients nécessaires pour que vos textes soient lus ? Voici la méthode de « polissage des textes » de Myriam Cavegn avec cinq conseils utiles. Concernant le Corporate Language, la gestionnaire linguistique conseille les clientes et les clients dans la création de directives linguistiques ou d’un guide sur l’écriture inclusive.

Souhaitez-vous recevoir régulièrement des informations sur Apostroph et ses nouveaux projets clients ?

Dans notre newsletter, nous vous surprenons avec des articles aussi instructifs que divertissants. Nous serions heureux de vous compter parmi les 30 000 abonnés de notre newsletter.

Atteindre les objectifs ensemble

  • Collaboration partenariale

    Nous entretenons un partenariat de longue date avec de nombreux client·e·s. Outre la qualité de notre travail, notre clientèle apprécie nos valeurs telles que la fiabilité, la transparence et l’équité.
  • Sécurité certifiée

    Tant notre sécurité de l’information que notre gestion de la qualité sont certifiées ISO, ce qui garantit la sécurité des processus.
  • Créativité intelligente

    Nous composons une équipe créative qui se distingue par son l’éloquence et son originalité en fonction de vos besoins.