Traduction automatique (ou «machine translation») en qualité premium selon ISO 18587

Apostroph Group intègre pour vous la traduction automatique, selon vos besoins. Vous aimeriez traduire de gros volumes de texte d’une langue dans une autre? Une traduction ne doit pas forcément être effectuée à la main; tout dépend du domaine, du public cible, de l’utilisation prévue ainsi que des langues source et cible. En ligne, il existe une multitude de possibilités pour organiser une traduction. La combinaison de langues anglais-allemand resp. allemand-anglais se prête le mieux à l’emploi de ces outils modernes. D’autres langues sont en cours de développement, mais restent encore néanmoins à un niveau relativement modeste pour l’instant.


Des machines telles que Google, DeepL, Systran, Lilt, Kantan, etc.

Chacun a déjà utilisé un jour l’un de ces outils: Google Translate, DeepL ou un autre outil de traduction automatique leader du marché. Comprendre en vitesse ce qui se cache derrière de jolis caractères chinois ou cyrilliques ou ce qu’un collègue allemand a écrit au juste dans son e-mail. Le critère déterminant ici est la «rapidité», outre le fait que le service est souvent gratuit.

Les outils automatiques ne cesseront de se perfectionner et changeront en profondeur le travail des traducteurs spécialisés. Mais la question n’est pas toujours de savoir s’il vaudrait mieux faire appel à l’homme ou à la machine; souvent, c’est en combinant les deux que l’on obtient le meilleur résultat.

De manière générale, il faut vous demander quel sera l’usage de votre traduction. Aimeriez-vous savoir simplement ce qui figure dans le texte? Comprendre en détail le contenu d’un contrat? Envoyer un petit message sympa à des collègues de travail parlant d’autres langues? Faire la promotion commerciale d’un nouveau produit? Transmettre un courrier localisé?

Tous les textes ne se prêtent pas à la traduction automatique. Ensemble, nous étudions vos besoins et vous indiquons les avantages et les inconvénients des différentes possibilités.

Depuis les années 1980, des outils de TAO (SDL Trados, Across, STAR Transit, Wordfast, Déjà-Vu, MemoQ), pour «traduction assistée par ordinateur», sont en constant développement. En anglais, ces outils sont regroupés sous le vocable «Computer Aided Translation» (ou CAT – rien à voir avec l’animal éponyme bien entendu). Dans les années 1990, le secteur de la traduction a connu une véritable révolution grâce aux outils de TAO. Brusquement, un ordinateur était en mesure de se souvenir de traductions antérieures grâce à l’emploi d’unités de traduction (ou paires de segments) et d’identifier, dans le texte de départ, des termes spécialisés enregistrés dans une banque de données terminologiques utilisée comme source. Une révolution providentielle, parce qu’aucun traducteur humain ne peut se rappeler toutes les traductions qu’il a effectuées précédemment. Il était donc possible pour la première fois d’obtenir une traduction cohérente sans devoir sonder la mémoire humaine ou procéder à des recherches laborieuses. Mais ce n’est pas tout: tout à coup, on n’était plus dépendant d’une seule et unique personne rassemblant tout le savoir au fil des ans. Autrement dit, un traducteur pouvait partir en vacances ou profiter d’une retraite bien méritée sans provoquer le moindre problème de continuité.

Si, autrefois, la TAO (Traduction Assistée par Ordinateur) a révolutionné le marché avec son double concept de la mémoire de traduction et de la banque de données terminologiques, aujourd’hui, c’est la traduction automatique neuronale, basée sur l’intelligence artificielle, qui est sur toutes les langues. Dès à présent, Apostroph Group peut, à votre demande, combiner vos précieuses données clients au moyen de la traduction automatique. Comme à l'accoutumée, votre projet client est créé dans l’outil de TAO et enrichi des correspondances éventuelles enregistrées dans la mémoire de traduction. La traduction automatique entre ensuite en scène, en traduisant les passages «sans correspondances» sur la base de la banque de données fournie par le prestataire tiers. N’ayez crainte, on ne traduit pas mot à mot ici, car les machines neuronales bénéficient d’une programmation intelligente et n’identifient pas seulement des correspondances dans les phrases, mais aussi entre signes. Si vous avez plusieurs fichiers, nous les versons dans un projet commun et optimisons ainsi le résultat.

Une fois le projet créé avec le contenu additionnel tiré de la traduction automatique, votre texte est transmis à un relecteur chargé d’effectuer la post-édition dans sa langue maternelle, en utilisant le langage spécialisé idoine. Il vérifie donc votre texte comme aujourd’hui, en mode manuel et entièrement humain, et modifie ou complète les passages de la traduction que la machine n’a pas pu traiter correctement ou intégralement. Nous respectons les normes ISO 18587 et ajoutons encore à cela un atout supplémentaire: chez Apostroph en effet, depuis plus de 25 ans, les relectures sont assurées exclusivement par des spécialistes de haut niveau travaillant dans leur langue maternelle.

Nous vous conseillons en matière de traduction automatique – de façon tout à fait personnelle, sans machine
Apostroph Group vous accompagne sur le chemin du futur! Les technologies nouvelles n’empêchent nullement d’obtenir une qualité au plus haut niveau. Outre un traitement plus rapide, vous profitez aussi, en tant que clients, d’un rapport prix-prestation optimisé. Peut-être avez-vous un texte d’une certaine longueur avec lequel vous aimeriez tester les possibilités de la traduction automatique? Nous vous donnerons volontiers un feed-back éclairé. N’hésitez pas à nous appeler et demandez-nous une offre personnalisée sans plus attendre. Contactez-nous pour de plus amples informations.